Les blancs viennent dans une variété stupéfiante. Les blancs purs et « propres » sont formulés sans nuances teintées. Ceux-ci sont privilégiés par les concepteurs qui cherchent à mettre en valeur des œuvres d’art ou des meubles et sont souvent utilisés sur les plafonds pour créer un champ neutre au-dessus de la tête.

La plupart des autres blancs sont soit chauds, avec des nuances jaunes, rouille, roses ou brunâtres, soit froids, avec des nuances vertes, bleues ou grises. Adopter des blancs plus chauds dans des pièces sans beaucoup de lumière naturelle ou pour que les espaces plus grands semblent plus confortables.

Les blancs froids, en revanche, peuvent aider à ouvrir un espace. Testez-en plusieurs à la fois pour voir laquelle fonctionne le mieux avec les autres couleurs en jeu dans la pièce.

Voici une vidéo pour vous aider à choisir vos peintures :

Créer un flux dans des espaces ouverts

L’utilisation du même gris dans le salon attenant à aire ouverte unifie les deux espaces. La simplicité des arcades sans menuiserie attire la vue sur la pièce voisine plutôt que de l’encadrer.

La continuité est importante au rez-de-chaussée, mais la couleur peut aider à « zoner » un grand espace ouvert, séparant par exemple la salle à manger de la salle de télévision. Il n’est pas nécessaire de s’en tenir à une seule couleur ou même à une seule palette de couleurs qui soient soit toutes chaudes (rouges, oranges, jaunes) soit toutes froides (bleus, verts, blancs éclatants). Préférez  des couleurs adoucies par un peu de gris.

Utilisation de la couleur dans l’architecture

L’un des moyens les plus efficaces d’utiliser la couleur pour transformer une pièce est de mettre en valeur ses caractéristiques architecturales. Les moulures, les manteaux, les bibliothèques intégrées, les portes cintrées, les lambris, les fenêtres et les portes offrent tous la possibilité d’ajouter une autre couche d’intérêt aux murs colorés.